Les soucis de santé oubliés

A quoi ça sert de faire un blog m’a t-on déjà demandé, hé bien déjà à partager des choses qu’on aime, de se faire connaitre et aussi de retrouver des souvenirs enfouis. C’est en cherchant une image sur Google que je suis arrivée sur un de mes anciens blogs et là que de souvenirs !

 La fée de la bonne santé ne veillait pas sur mon berceau !

Je commence par 2010.

Pourquoi cette image ? Elle représente un doigt qui pourrait être le mien, ou le votre d’ailleurs mais non là c’était mon tour ! Et en fait j’en avais  deux douloureux, le majeur et l’annulaire. Ouf à la main gauche et je suis droitière mais c’est ennuyeux tout de même. J’ai commencé à avoir mal en fermant mes volets pliants.

Comme la douleur n’avait pas cédé au Spifen, je suis allée consulter mon chirurgien. Je ne m’attendais pas du tout à cette issue là ! C’est un « doigt à ressaut » a t-il dit, on peut faire des infiltrations mais l’effet ne dure pas longtemps, il faut donc opérer !

Ce qui fut fait peu de temps plus tard.

Arrivée à 8h le matin même à la clinique, à jeun depuis la veille au soir bien entendu, j’ai juste eu le temps de prendre la douche à la Bétadine, de mettre la tenue très sexy obligatoire pour aller au bloc et de me mettre au lit. Pas question de dormir tranquille en attendant qu’on vienne me chercher, toutes les 5mn quelqu’un vient. On me fait avaler un tranquillisant, j’étais tout à fait détendue pourtant déjà.

Le tranquillisant faisant son effet, je crois que c’est la 1ère fois que je n’ai pas senti mes paupières devenir lourdes quand on m’a piquée. Il faut dire que c’était une anesthésie locale « en principe ». J’ai demandé à l’anesthésiste : « C’est là que je dis aurevoir ? » il a répondu : « Non pas de suite ». Pourtant je regardais la seringue et l’instant d’après j’ouvrais les yeux en salle de réveil, il était 11h45 ! Sacré roupillon quand même pour une aussi courte intervention.

Tout s’était bien passé. Le plus dur fut le retour à la maison, avec une seule main pour tout faire.

Je m’était mise en jupe. Et pas de soutif bien sur, comment je l’aurais fermé ? Un peu gênant pour sortir surtout en été, pas moyen de se cacher sous un gros pull.

Mais j’ai trouvé d’autres galères, par exemple pour me laver, impossible de faire le coté droit ! Moins important mais tout de même, me faire un bon café tiens …

Pour la vaisselle et le ménage je devais attendre des volontaires, bizarrement j’en ai eus plein qui se proposaient plutôt pour venir me laver !

J’avais complétement oublié cette époque !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s