Pas toujours clair avec les enfants

Il nous arrive parfois de ne pas bien comprendre ce qu’il se passe…

Rémy devait avoir 4 ou 5 ans quand il est tombé alors qu’il jouait dehors. Un de ses frères étant venu m’avertir, j’allais voir ce qu’il en était lorsque je l’ai vu rentrer et… s’écrouler devant moi. Il était bleu, inerte et ne pleurait plus. Instinctivement j’ai soufflé dans sa bouche et il est aussitôt revenu à lui. A l’époque je n’étais pas secouriste, je ne comprenais pas ce qui s’était passé, j’ai donc appelé le médecin qui m’a conseillé de lui faire passer une radio de la tête. En fait il n’avait rien au crâne, il s’agissait tout simplement des spasmes du sanglot et sans le savoir j’avais fait exactement ce qu’il fallait !

On habitait en appartement, quand un jour où je m’étais lancée dans le grand ménage, Arnaud (6ans environ) entre et insiste pour me dire quelque chose tout de suite. Voulant terminer mon travail, je l’ai renvoyé jouer dehors. Plus tard, revenant à la charge, il me raconte qu’un inconnu voulait l’emmener dans le petit bois tout proche sous le prétexte de lui offrir une glace. Pas bête il savait qu’il n’y avait pas de glace là. Par miracle il avait réussi à lui échapper. J’étais horrifiée à l’idée de ce qui aurait pu lui arriver alors que je l’avais tout bonnement renvoyé dehors. Je suis allée prévenir mes voisines de garder leurs enfants à la maison.

Arnaud savait se défendre, il l’a encore démontré le jour où, excédé par ses affreux frères, il les poursuivit avec un grand couteau de cuisine ! J’ai eu un mal fou à le calmer. Ils ont commencé à le persécuter au moment où il a du porter des lunettes, à 4 ans ½ et ça a duré longtemps.


Je me souviendrais toujours de l’émotion ressentie quand, sortant de chez l’opticien, on s’est rendu compte, son père et moi, que jusque là Arnaud n’y voyait rien. Il découvrait tout de ce chemin pourtant emprunté si souvent.

 

Nathalie n’a pas attendu d’être grande pour me donner des frayeurs, elle a commencé à la maternité ! Lorsque le pédiatre, après son auscultation, m’a annoncé que ma fille avait un souffle au cœur, j’ai eu bien du mal à retenir mes larmes. Le fait de me dire que ça arrivait à beaucoup de bébés ne m’a pas consolée le moins du monde. Lorsque son père est arrivé et m’a trouvée en larmes, il n’était pas mieux que moi.

Elle avait 1 mois et toujours pas repris son poids de naissance. Pas étonnant quand on sait qu’elle passait son temps à vomir ses repas ! Après le lait maternel, on a essayé 2 autres laits mais il a fallu se rendre à l’évidence, il y avait autre chose. C’est ainsi qu’à un mois tout juste, on lui a fait passer une radio de l’estomac. Je revois encore ce petit bébé allongé sur cette longue table à qui je devais faire boire un biberon de plâtre spécial radio. Elle avait un trou dans l’estomac ! Et les vomissements ont duré jusqu’à ce qu’elle mange enfin du solide.

Un trou dans le cœur, un autre dans l’estomac, qu’allait-elle encore me faire comme surprise ?

2 réflexions au sujet de « Pas toujours clair avec les enfants »

  1. Aaaah, avoir des enfants n’est pas de tout repos ! et les soucis alors…ils nous font bien des frayeurs parfois ! j’en sais quelque chose, j’en ai 4 (tous grands maintenant, ouf).
    Je trouve que celui qui porte des lunette (sur la 2 ème photos) te ressemble beaucoup (d’après les photos de toi que je vois).
    Tu as 5 enfants ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s