La triste histoire de Vovo

Dernièrement je suis revenue voir mon reportage sur les Saintes Maries de la mer (ça me rappelle des souvenirs) classé dans « tourisme et sud est français ».

Et dans la 3ème partie on y voit la statue de VOVO le taureau. J’ai eu envie d’en savoir plus sur lui.

En fait sa coquine de mère, Gyptis, avait fugué de sa manade, chose rare pour une vache. Mais Gyptis, fille d’une pure camarguaise nommée Marseillaise, était bien trop éprise de liberté pour revenir et cette escapade dura 6 mois durant lesquels elle vagabonda. Et rencontra Prouvenço, l’étalon de la manade locale. C’est de cette union que naquit Vovo. En 1943.

Après quelques moi la mère et l’enfant durent rejoindre la manade d’origine maternelle. Après une jeunesse passablement agitée, à l’âge de deux ans, Vovo, qui était déjà robuste et vigoureux, fut présenté au public pour la première fois aux Saintes Maries de la Mer.

J’ai trouvé cette histoire sur ce site

 

Déjà je suis contre les corridas et la maltraitance en général et quand j’ai lu la suite de la vie de Vovo j’avais les larmes aux yeux.

Allez au chapitre 21 sur ce site pour lire ça.

Présenté sans relâche à de nombreux raséteurs avides de primes, prématurément usé par les courses et par les saillies dans les prés (il féconda des centaines de vaches) il mourut seul au fin fond de la Camargue, sa dépouille n’a jamais été retrouvée.

Aucune reconnaissance des hommes qu’il a enrichi ! Je savais bien qu’ils n’ont pas de cœur pour faire ça ! Prochainement je vais aller aux Saintes Maries et vais me recueillir devant sa statue.

Histoire de voir si vous avez bien suivi, quel était le nom de la grand mère de Vovo ?

8 réflexions au sujet de « La triste histoire de Vovo »

  1. désolé mais sans razeteurs plus de taureau qui vivent dans de tré grand épaces Vovo a eu une tres belle vie comme tout ces taureaux tré dangereux pour l homme sans razeteur ils existeraient juste pour faire du saucisson de taureaux ou du bœuf gardiant et vivrais justes le temps pour aller a l abatoir drole de vie

    J'aime

    1. Alors là on ne va pas être d’accord ! Non Vovo n’a pas eu une belle vie, tout comme les autres pauvres taureaux qui sont maltraités, blessés dans les arènes. Ils ne naissent pas pour ça !

      J'aime

  2. j avais un tres bon ami qui razeté (ces pauvres taureaux) et peuchère c est lui qui a plusieurs fois eté blessé faut avoir beaucoup de courage pour jouer avec méme si c est pour de l argent

    J'aime

  3. Marseillaise….la pure camargaise mère de Gyptis…
    euh ! quel lien avec l’araignée Gypsie, celle qui monte à la gouttière ?
    ou le groupe Chico et les Gypsis ?
    merci pour cette histoire triste il est vrai !
    Elisa

    J'aime

    1. Bravo pour Marseillaise !
      Mais heu quel rapport entre mon histoire et ceux que tu cites ? Justement aucun ! Je n’ai pas compris pourquoi tu parles de ça 😦

      J'aime

Répondre à daniel martinez Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s