Hommage à la mère

 

 Hommage à la mère

Tout comme un bâtiment peut s’écrouler,

Tout comme un rocher peut s’user,

Tout comme une vie peut s’achever,

Une mère peut se fatiguer.

Un bâtiment impressionne par ses dimensions,

Le rocher c’est par sa constitution,

La vie est une continuelle formation,

Une mère a sa mission.

Le rôle du bâtiment est d’abriter,

Celui du rocher de protéger,

La vie se donne pour procréer,

Mais pour la mère, cherchez …

Elle couve, veille, surveille, attend,

Elle soigne, console, instruit, défend,

Puis s’efface, laisse la place,

Se regarde dans une glace.

Maintes années sont passées,

Les oisillons se sont envolés,

La fatigue est restée,

Les rides sont incrustées.

Qui a songé un instant,

Qu’il pouvait arriver à tout moment,

Qu’elle devienne fragile, vulnérable,

Qu’à son tour elle soit inconsolable ?

Trouvera t-elle auprès de ses proches

Ce qu’elle a vidé de ses poches ?

L’amour qu’elle a donné sans compter

Lui sera t-il un jour restitué ?

Josy de Carpentras

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s