Mes débuts dans la vie active

Plus on avance dans la vie et plus on a d’expérience, surtout dans le travail. Qui de nos jours parle de SON métier ? Dresser son curriculum vitae n’est plus une mince affaire d’ailleurs avec tous ces jobs que l’on a eus ! Mais au départ, je veux dire dans votre jeunesse, vous vouliez faire quoi ?

Je crois que comme toutes les petites filles de l’époque, j’ai tour à tour voulu être coiffeuse …

infirmière, maîtresse d’école, ou puéricultrice

Résultat de recherche d'images pour "infirmiere clipart"

Oui mais voilà j’ai toujours détesté l’école justement, alors comment dans ce cas entrevoir de longues études ? Surtout qu’en ce temps là, nous avions cours jusqu’au samedi 16h30 ! Et pas autant de vacances que maintenant !

Certificat d’études primaire en poche à 14ans, fin de l’école. Alors après une 1ère année ratée au lycée professionnel, j’ai dit à mes parents que je voulais travailler. Ce qui fait qu’à 15 ans je me suis retrouvée serveuse… dans le bar brasserie de la famille.

Mais quelle ado aime passer ses journées avec ses parents hein ? Ma nouvelle lubie était d’être vendeuse comme ma copine. Et dans cette belle époque il n’était point besoin d’un CAP pour vendre des biscuits ou autres choses et on trouvait facilement une place. C’est ainsi que j’ai eu mon 1er vrai job rémunéré !

Résultat de recherche d'images pour "rayon biscuits  de magasin"

Remplir les rayons de la supérette, servir les clientes de mon rayon « biscuits / bonbons » tout ça me plaisait bien et les patrons étaient contents de moi. Oui mais travailler le samedi et le dimanche matin ne m’enchantait plus. Au bout de seulement 6 mois j’en ai eu assez.

Pas longtemps après je suis entrée dans une manufacture d’articles en plastique et j’y suis restée 3 ans.

Là j’étais manutentionnaire et je collais les baignoires pour oiseaux par exemple.

Les deux parties sortaient de différentes machines, de moules différents. Et avec un très fin pinceau et de la colle de fabrication maison (trychlo + plastique) il fallait les assembler soigneusement. En évitant d’inhaler.

Les parties hautes et basses des mangeoires étaient simplement scotchées. Chose que je ne pouvais faire à cause de mes mains moites, le scotch ne tenait pas sur mes doigts.

Nous faisions aussi des boites pour bonbons et des boites à savon pour trousses de toilettes. Si je ne me souviens plus du tout à quoi ça ressemblait, par contre j’ai si souvent tapé à la machine (c’est ainsi que j’ai appris) l’adresse du client : Supérior 13,15,17 rue Fabre à Besançon que je m’en souviens encore ! Ne cherchez pas, je l’ai fait, ça n’existe plus.

Alors toutes ces choses devaient être mises en cartons, je me souviens encore des p’tits bas, des grands carrés mis dans la réserve et plus tard charger dans le camion ! Hé oui à même pas 18 ans je chargeais les camions !

Résultat de recherche d'images pour "semi remorque"

Au bout de 3 ans j’en ai eu marre, surtout que pas d’augmentation prévue alors je suis partie pour …

A suivre …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s