Il y a le « avant, le « pendant » et « l’après » opération.

déco puissance10

Et voilà 3 semaines que je répète ça tous les jours ! En effet ça fait pile 3 semaines que j’ai été opérée du genou, le 15 octobre.

AVANT :

Je savais tout ce que je ne pourrais pas faire une fois rentrée chez moi et j’avais donc anticipé pas mal de choses.

Remplir le congélateur avec pas mal de plats cuisinés micro-ondables.

Faire un lit tout propre et facile à y entrer, sans border la couette.

Faire la lessive, le grand ménage.

Préparer un plaid polaire à portée de main depuis le fauteuil. Mais pas que …

canapé

APRÈS

En effet c’est qu’il en faut des choses à porté de main quand on ne peut pas se déplacer ! A coté du fauteuil se trouve un panier avec des revues mais aussi de quoi grignoter, un vrai fourre tout ! Sur le canapé : Attelle, coussin, robe de chambre, sac à main, papiers divers etc …

Sur la table basse, la télécommande, les téléphones, un verre, les médocs.

Sur l’indispensable chaise à roulettes, un plateau qui sert aux transports divers mais aussi pour les repas.

Là je revenais du congélateur. Les 2 tél sont aussi sur le plateau.

IMG_0616

Puis j’ai trouvé une meilleure astuce. Ils sont dans la sacoche accrochée au déambulateur.

Ce jour là j’avais fait les poussières !

IMG_0617

Pour manger je n’ai pas encore trouvé une bonne solution. Déjà je reviens de la cuisine avec le plateau plein, il faut tout mettre sur la table basse.  M’allonger les jambes sur la chaise, les couvrir du plaid et du coussin et enfin du plateau. Ensuite reprendre ce qu’il y a à manger !

IMG_0618

Et voilà où je passe le plus clair de mes journées, devant la télé. Ah j’en apprends des choses avec les reportages, moi qui n’allumais la télé que le soir avant …

C’est la 1ère fois que j’arrive à rester sur l’ordinateur plus de 10mn. Je vous parlerai d’autres détails bientôt.

.déco fleche_SUITE3

17 réflexions au sujet de « Il y a le « avant, le « pendant » et « l’après » opération. »

  1. Coucou,
    Je viens de lire ton article. Mon congel à la maison à Blaye pouvait être rempli plein, plein, plein, comme tu l’avais prévu.
    Ici chez mon mari à Bordeaux, il a acheté un nouveau congel à la c** trop petit pour deux. Conclusion, rien à pouvoir mettre. Je vais lire la suite de ton article. Je te vois avec un seul genou ce qui n’est déjà pas mal, de bien emballé. Tu en as eu du courage pour écrire cet article. Bravo !

          1. Tu sais nous en avons toutes. Les miennes sont à elles seules un livre pour chaque événement grave. Heureusement que nous pouvons être fortes et avoir été dans la résilience. A ce jour, soit à 67 ans bientôt 68, je n’ai plus autant cette faculté de résilience, de rebondir. Ce qui n’empêche pas d’avoir des projets. 🙂 Même s’ils ne se réalisent pas, c’est important d’en avoir. Ainsi qu’un peu, beaucoup d’auto-dérision.

              1. C’est parce que nous sommes des femmes et que notre génération n’a pas fait que sourire à ce niveau. Même si à l’époque nous avons eu la chance de pouvoir travailler. Et encore en ce qui me concerne, j’ai au droit pendant cinq ans sur dix à connaître le harcèlement moral au travail. Et c’était dans une filiale bancaire à Bruxelles.

    1. Justement ça fait pile 1 mois que j’ai été opérée mais je ne progresse pas, je m’inquiète 😦 Le kiné me fait + de mal que de bien. J’attends la radio mercredi …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s