Les métiers d’une vie – 6ème

Après les parcours des uns et des autres, la série a commencé ICI, voici maintenant celui de ma fille.


Comme d’autres filles elle était attirée par les métiers en rapport avec les enfants. D’ailleurs elle eut l’occasion de faire des stages en crèche, en école et aussi à la maternité. Pour être auxiliaire de puériculture il faut faire des études et il aurait fallu aller dans un autre département, je n’en avais pas les moyens hélas.
Ainsi donc elle était en 2ème année de BEP pour « aide aux personnes » au lycée proche de chez nous quand elle a décidé d’arrêter les études pour vivre sa vie. Bien entendu j’ai tout essayé pour la dissuader mais …

Et c’est ainsi que l’année suivante elle a finalement pu s’occuper d’un bébé, le sien. Malgré son jeune âge elle était bonne mère et bonne maîtresse de maison. Elle avait plutôt intérêt sinon elle m’aurait eue sur le dos je vous le dis !

Puis la famille s’est agrandie de 3 autres enfants.


Ce qui ne l’a pas empêchée d’aller travailler quand même avant la naissance du 4ème.

Son 1er job fut donc caissière dans un magasin discount, pour ne pas faire de pub, je dirais juste que le nom commence par L et finit par L aussi !

Après ses 3 ans de congé parental elle a retrouvé du travail en intérimaire d’abord, puis à nouveau caissière mais dans une grande surface cette fois.

Est-ce qu’il vous arrive parfois de penser à ce que vit une caissière tout au long de sa journée ? Surtout en période de soldes !
Une caissière l’a raconté dans son blog et ce fut un tel succès qu’un livre est sorti. C’est à lire croyez moi, vous ne pourrez plus jamais passer à une caisse de la même façon après.

Mais il n’y a pas que ce poste là qui peut devenir pénible.


Ma fille a demandé à passer aux rayons. La voilà maintenant responsable des chaussures.

Là encore y pensez-vous que c’est elle qui doit à longueur de journée ramasser les chaussures laissées par terre par les clientes et les remettre en place ?
Elle aussi qui fait des navettes entre la réserve et les rayonnages avec de lourdes charges pour que nous trouvions toujours ce qu’il nous faut…
Et à la fin de cette journée, rentrer à la maison, retrouver le mari et ses 4 enfants, tout en gardant le sourire et ne pas avoir l’air fatiguée …

Moi ça me tue que de nos jours une mère de famille soit obligée de bosser pour vivre mais c’est ainsi !

J’avais écrit cet article sur mon ancien blog, alors voici où elle en est maintenant.

1 enfant de plus a été souhaité, c’est une 2ème fille qui va sur ses 3 ans. Le congé parental fini ma fille doit reprendre sa place dans cet hypermarché.

Et pourtant elle est très douée pour la décoration d’intérieur et la pâtisserie mais sans avoir fait d’études … Dommage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s