Dans les années 50 …

Comme je vois dans mes statistiques que cette série est visitée tous les jours, sans doutes en y arrivant par la recherche de mots clés, je la repropose. Il y a 5 pages à voir.

1landau

Bonjour, hé oui c’est bien moi toute fière avec mon landau, il ressemblait en tous points aux vrais !

nounoursJe vous présente mon nounours

trotinette

Plus tard je pouvais faire de la trottinette  avec ma grande sœur. Mais oui ça existait déjà, nos jeunes pensent avoir tout inventé !

Alors moins drôle ce souvenir là pour certains. Et non ce n’est pas la petite maison dans la prairie !

toilettes-anciennes

Par contre j’ai connu ça oui   ! Je me souviens comme j’avais peur de tomber au fond …

wc-vieuxPuis on voyait tout dedans, vous savez de quoi je parle hein ? Tout tombait dans une fosse qu’il fallait faire vider quand … Et ce jour là la maison était parfumée !
Ne cherchez pas le rouleau de papier ça n’existait pas encore.
On avait déjà la chance que le journal soit inventé pour finir découpé en petits carrés dans cet endroit. Et encore plus de chance après quand mon frère apportait du papier mousseline de son usine !

cuvetteAlors évidemment en sortant il valait mieux se laver les mains dans la cuvette en zinc et au savon de Marseille.
De toutes façons c’était le seul savon qui existait et on se lavait de la tête aux pieds avec, même les cheveux vu que nous n’avions pas encore de shampooing.

La suite est ICI

9 réflexions au sujet de « Dans les années 50 … »

  1. 😆 la journée pas de problème, mais l’horreur quand il fallait se lever la nuit… j’ai même connu le « pas de cabane », mais juste 2 briques pour les pieds sous le figuier derrière la maison, avec vue imprenable sur la vigne… le top !

  2. ah! moi aussi Josy ,j’ai connue ce temps là ,bien sur un peu plus de confort est appréciable mais tu vois je regrette certain points de cette vie ,notamment les jeux et surtout la vie était moins stressante ,…il me semble….

  3. Coucou Josy.
    Nous avons connu la même époque et les mêmes conditions de vie. Comme toi je n’aimais pas « la pièce d’aisance »
    La trottinette, par contre, j’adorais.
    Bien vite le modernisme nous a rendu la vie plus agréable. ..
    Michèle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s