Mon RDV raté avec la mort – Plus tard …

https://provencale84.files.wordpress.com/2013/09/la-mort.jpg

Cette histoire a commencé en 2012, le 17 octobre. Je vous l’ai racontée dans cet article

C’est un anniversaire que je ne fêterai pas bien sur mais je ne peux toujours pas oublier cette date. La souffrance physique finit par passer un jour mais pas la psychologique.

https://provencale84.files.wordpress.com/2013/10/psycho.jpg

Coté douleur j’en ai encore eues longtemps au genou. Coté moral là c’est plus dur de s’en remettre. Les séances de psy me faisaient du bien mais tout a une fin, donc au bout d’un an il m’a dit on va en rester là.

Ça va peut-être vous étonner mais ce qui m’a fait le plus mal c’est ma solitude dans cette épreuve. Déjà quand je suis revenue des urgences, un ami m’ayant déposée devant chez moi, j’ai poussé ma porte et regardant mon intérieur il n’y avait personne pour me prendre dans ses bras et me consoler quand j’ai fondu en larmes. Merde je venais d’échapper à la mort tout de même !

Bon d’accord personne n’était au courant encore, ils l’ont appris dans la soirée mais ça n’a rien changé.

C’est aussi seule que j’ai entrepris toutes mes démarches. A part que mon fils est venu avec moi pour remplir le constat avec la chauffarde, je ne me sentais pas la force d’y aller seule et ma fille m’a accompagnée chez l’expert. Pas que j’avais peur d’y aller mais peur de me perdre !

Les gens n’imaginent pas ce qu’on peut ressentir dans ces moments là, bien sur je m’en suis bien sortie physiquement, j’aurais pu y rester, bien sur j’ai su me débrouiller dans mon parcours du combattant, (avais-je le choix ?) mais oh combien j’aurais apprécié un soutien moral.

Il aurait fallu que je sois hospitalisée, handicapée peut-être pour qu’on me prenne au sérieux ? Parce que c’est l’impression que j’ai eue.

Depuis ce jour là, pendant 2 ans, je ne pouvais toujours pas traverser ce parking, c’était au-dessus de mes forces. J’avais peur aussi de passer derrière un fourgon blanc et si j’étais obligée de passer derrières des voiture sur un parking je regardais dans chacune s’il n’y a pas quelqu’un en train de faire marche arrière ! Et j’avais aussi peur pour les autres !

J’avais eu un véhicule de remplacement le temps que ma 306 soit en réparation, je ne l’ai pas touché, j’avais trop peur. Je n’avais pourtant pas eu un accident de la route, je ne roulais pas, mais je savais maintenant ne pas être invincible, être simple mortelle donc en danger permanent. Pendant longtemps j’ai eu peur de conduire.

Un jour tout de même, 2 ans plus tard, un de mes fils m’a prise par le bras et a dit: « Allez on traverse ce parking ! « . C’est tétanisée que je l’ai fait mais mission accomplie ! Depuis j’y arrive seule.

MORALITÉ

Ce n’est pas parce qu’une personne sourit toujours qu’elle va bien !

Les accidents n’arrivent pas qu’aux autres !

8 réflexions au sujet de « Mon RDV raté avec la mort – Plus tard … »

  1. et bien tu as eu beaucoup de courage , c’est une honte pour la police et cette femme , enfin il te reste encore à surmonter cette hantise de ce parking ça seras surement pas facile mais tu y arriveras tu es courageuse bises

    Jeannine

    1. Merci de ta visite Jeannine. Comme je te l’ai dit au tél, justement, 2 ans plus tard, mon fils m’a fait traverser ce parking et je te dis pas la peur que j’ai eue ! Maintenant à voir si seule j’aurais la force de le refaire …
      Bises

  2. je le sais que tu allais mal Josy mais vraiment trop loin pour t’ aider et ce n’est pas facile par écrit surtout que tu es comme moi tu parais toujours forte,il faut se méfier de celles qui paraissent fortes.

    ,je t’embrasse .

  3. Bonjour
    je suis tout à fait de ton avis, il faut se méfier des apparences car on sait pas par ou sont passés les gens et je comprends tout à fait des craintes et tes angoisses. Comme toi je n’aime pas me plaindre et raconter ma vie et je fais toujours bonne figure !
    J’ai moi meme eu un accident qui n’engageait que moi, car j’étais seule dans la voiture (heureusement) je me suis endormie au volant sur une autoroute et je me suis retrouvée dans le fossé, et depuis j’ai peur de conduire sur une longue distance, peur de m’endormir, j’aurais peut etre du aller voir un psy ? Après on repense à tout ce qui aurait pu se passer, si …… Si il y avait quelqu’un en face, ou quelqu’un arreter sur le bord de la route !

    Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s